# les trésors de l’océan indien : zanzibar

Pour continuer notre tour d’horizon dans les eaux chaudes de l’océan Indien, cap sur Zanzibar.. Bienvenue au Zanzibar #Karibu en swahili 😉 

Cette île dont le nom résonne comme une véritable invitation au voyage…  rien qu’à l’évocation de ce mot, mon esprit s’évadait déjà sur les plages de sables blanc bordées de cocotiers de celle que l’on surnomme aussi l’île aux épices … En préparant ma valise, je me suis fait tout un film sur cette contrée lointaine au passé colonial dont je ne savais pas grand chose finalement, mis à part les quelques clichés qu’elle m’évoquait ..

 

zanzibar island

ZANZIBAR_RED_COLOBUS_brendan_wenzel-1000x542Zanzibar …

 Zanzibar se visite toute l’année mais on distingue quand même 2 saisons : entre juin et octobre il fait plus « frais » et entre fin décembre et fin février, les températures sont plus élevées … et il y a moins de touristes (sauf pour les fêtes de fin décembre) ..

45_3

Pour te situer, ce petit archipel Tanzanien se compose de trois îles principales : Unguja (que l’on appelle à tort Zanzibar en fait)Pemba et Mafia ainsi que de plusieurs autres petites îles, îlots et récifs coralliens.

De par sa position géographique stratégique, Zanzibar a longtemps été utilisé comme porte d’entrée vers l’Afrique de l’Est pour le commerce des épices, des esclaves, des pierres précieuses et de l’ivoire.Il se situe le long de la côte orientale de l’Afrique, en face de Dar Es Salaam, la capitale de la Tanzanie.Depuis Paris, une quinzaine d’heures de vol nous séparent de l’archipel.

Après un long voyage et des formalités un peu longues, le ton est donné dès la sortie de l’aéroport :  la chaleur est écrasante et on prend rapidement le rythme local => on avance à deux à l’heure .. Le trajet qui nous mène à notre lodge nous met lui aussi dans l’ambiance car il règne un véritable capharnaüm sur les routes… Notre chauffeur slalome habilement entre les véhicules, les motos, les poules, les vaches, les enfants, et les Dala dalas, ces bus de transport locaux bourrés à craquer de gens, de bagages ou de tout ce qui peut rentrer en fait ;)Pour celui qui n’est pas habitué, ça surprend .. donc on s’accroche et on serre les dents ..

znz-309-dala-w

Le paysage qui s’offre à nous pendant ce long trajet est à mille lieues de la carte postale que je m’étais imaginée… On est loin des plages de sable désertes, de le la nature préservée et des odeurs d’épices .. Les voitures ou les bus en plus de se klaxonner mutuellement, évitent les vaches ou les poules en liberté qui se baladent tranquillement un peu partout, causant des embouteillages.De nombreux détritus jonchent la ville qui est assez sale et poussiéreuse.Beaucoup de vieillards sont assis au bord des routes, bordées de forêts ou d’habitations assez délabrées..Certains regardent passer la vie, d’autres dorment sur le sol.

thumb_IMG_3409_1024_instantDes femmes habillées en « boubous colorés » avec des paniers sur la tête qui ont l’air de peser 1 tonne  marchent elles aussi sur le bas côté accompagnées d’une ribambelle d’enfants en bas âge..

La pauvreté et la dureté de la vie de ces gens est palpable et assez bouleversante. Je me rappelle qu’une fois notre chauffeur a « écrasé » une poule, et aussitôt une dizaine de personnes a accouru pour récupérer la dépouille sous nos yeux écarquillés… Ce n’était pas l’image « idyllique » que j’avais du Zanzibar, et ce n’est pas non plus ce que nous montrent les agences de voyages..

La réalité est un peu brutale et la carte postale s’en trouve écornée mais c’est aussi ça le voyage. Découvrir d’autres modes de vie, sortir de son cocon, se confronter à d’autres réalités, parfois beaucoup plus dures que la nôtre..

 

ZANZIBAR_RED_COLOBUS_brendan_wenzel-1000x542Direction la côte Est , vers le village de Bweeju où se situe la guesthouse que j’ai booké pour les 1ères nuits…

Sachant que la plus grosse concentration de touristes et de « Resorts » se trouvent au Nord de l’île, et vers les plages de Nungwi, j’ai opté pour un premier point de chute sur la côte Est de Zanzibar (Unguja de son vrai nom).La côte Est est beaucoup plus calme et sauvage, moins fréquentée aussi..  (enfin pour l’instant car ça construit de toute part ;s ) .. Elle est  réputée pour ses longues plages de sable blanc, ses lagons turquoises et son côté authentique ..Armé d’un routard et du sac à dos, le programme de notre séjour était donc simple, rester 3/4 jours dans un endroit et bouger dans toute l’île pour en faire le tour. Après 45 minutes de route mouvementée on arrive enfin à la Bellevue guesthouse, à Bweeju.

Bellevue Guesthouse #Hakuna Matata …

J’ai eu un véritable coup de coeur pour cette petite Guesthouse zen et apaisante, tenue par des Néerlandais et remplie de good vibes, un peu en hauteur, disséminée au milieu des arbres tropicaux.Quelques hamacs sont suspendus de ça et de là, les chambres sont confortables et toutes ornées de moustiquaires (détail très important au Zanzi..) La nourriture est bio, fraîche et faite maison, les smoothies banane chocolat sont justes parfaits… La plage est à quelques mètres en contrebas, on s’y rend par un petit chemin. On s’est tout de suite senti chez nous dans ce havre de paix cosy, à la vue imprenable..

Capture d’écran 2015-05-06 à 20.38.01pour plus d’info, c’est ici : Bellevue Guesthouse 

3

4

2

Quelques précisons quand même ..

Sur la côte Est, la plage est très plate.. et quand l’eau se retire à marée basse, il est impossible de se baigner, il ne reste qu’une sorte de boue dans laquelle on s’enfonce …. Ce n’est pas le cas sur les petites plages touristiques du Nord où l’on peut se baigner tout le temps.. C’est d’ailleurs pour ça que tous les touristes sont regroupés là bas.. Donc notre premier bain sur la plage bordant notre guest house a été plutôt un bain de soleil.. qui est d’ailleurs tellement brûlant l’après midi que l’on comprend mieux le concept de la sieste au bord de la route.. Impossible de tenir plus de 5 minutes hors parasol quand la mer est basse. Malgré cela, le spectacle est juste magnifique.

Il faut aussi savoir qu’au Zanzibar, les femmes locales cultivent des algues dans le lagon.. On les voit tous les jours planter et récolter les algues à marée basse. Le problème c’est que ces algues, en plus de modifier l’écosystème, s’échouent sur les plages, ce qui n’est pas très agréable car il y en a pas mal.. Les plages touristiques du Nord ou celles plus fréquentées de Paje (village plus au sud, juste après ma guesthouse) sont régulièrement nettoyées mais ce n’est pas le cas pour tout le tronçon de plage de Bweeju qui reste « dans son jus » selon les marées…

23

20

afrique_tanzanie_zanzibar_barque_plage_pecheur_mer_faberfoto_fotolia_l

17

– Autre chose, les plages ne sont pas vraiment « safe » au Zanzi, surtout les plus « authentiques » qui sont moins fréquentées… donc attention aux vols et aux agressions qui sont assez fréquentes. Le mieux c’est d’aller à la plage avec le minimum … maillot/paréo/ claquettes/ crème solaire et c’est tout … Pas de parano malgré tout, mais savoir rester prudent et ne pas se balader avec appareil photo ou objet de valeur qui pourrait tenter des gens d’une extrême pauvreté.

–  Eviter aussi de se promener seule, surtout une femme, blanche, en bikini en zone hors touristique.. J’ai moi même eu quelques soucis avec un groupe d’une dizaine de pêcheuses locales qui n’ont pas eu l’air d’apprécier mon bikini alors que je lisais sur la plage de l’hôtel, seule en maillot .. En soi je ne faisait rien de mal, mais elle m’ont encerclée pour me regarder comme une bête curieuse et avec insistance et ce sous toutes les coutures tout en baragouinant des commentaires que je n’ai pas compris bien sûr… Bref, je me suis levée, j’ai remis mon paréo et suis partie car elle m’ont quand même fait un peu flipper, elles n’avaient pas l’air très sympa 😉

Une fois qu’on sait tout ça, on adopte juste le comportement adéquat et tout se passe bien ! Ne pouvant pas trop se baigner sur la plage de l’hôtel à cause de la marée, on en a donc essayé une autre, située à 30 minutes de marche le long de la plage ..

Plage de Zanzibar - Tanzanie

Direction Paje plage  #spot idéal pour le kite surf et la baignade..

A Paje, se trouve THE super spot de Kite surf, qui appartient aussi à la Bellevue guesthouse.. La plage est plus fréquentée que celle de Bweeju; le centre de kite est très agréable et cosy avec ses hamacs et ses constructions en bois, et en plus on peut y stocker l’appareil photo et les objets de valeur si besoin .. On peut déguster des smoothies dans l’un des petits bars de plage aux alentours et surtout, on peut s’y baigner tout le temps 😉 Sur les plages, il n’est pas rare de croiser des chiens errants, il y en a vraiment beaucoup et ils sont plutôt sympas… tu peux aussi te trouver nez à nez avec un troupeau de vaches, elle se promènent partout en liberté, même sur la plage..

15

Sans titre-2

11
Les rabatteurs venus du continent Africain arpentent également les plages en tenues traditionnelles à l’affût des touristes pour vendre leur produits de pacotille au prix fort ou d’autres substances… et des groupes d’enfants assez jeunes et pas très sympas abordent sèchement le touriste pour demander de l’argent, des stylos, des chaussures… Bref, si tu les écoutes tu repars en slip !

A Paje, la couleur de l’eau est magnifique, d’un bleu à couper le souffle, et elle est brûlante.. à marrée basse, le lagon surchauffe pendant 6 heures et quand l’eau remonte, l’eau déjà chaude se mélange à l’eau brûlante.. (vraiment je n’ai jamais senti une eau aussi chaude, genre à 35 degrés) Il y a un peu, voir beaucoup de vent à Paje – d’où l’école de kite d’ailleurs 😉 – mais ce n’est pas pour nous déplaire, et on apprécie cette brise qui vient adoucir cette chaleur écrasante. Je reconnais que je me suis sentie beaucoup mieux sur cette plage, moins isolée, plus sécurisée (il y a des gens qui surveillent) et plus agréable. En fait on a tellement adoré le lagon de Paje et notre Guesthouse de Bweeju qu’on y est resté tout le séjour.. On a aussi gravité dans Zanzibar en voiture pour faire des excursions mais notre point de chute est finalement resté le même..

Capture d’écran 2015-05-06 à 20.38.01Si tu cherches un paradis pour apprendre le Kite dans un lagon d’eau chaude où tu as pieds c’est ici : Funandfly.com

img_0216

24

31

25

Les Activités..

Il y a beaucoup de choses à voir à Zanzibar.. On ne peut pas forcément tout faire, surtout si l’on veut aussi profiter du lagon .. et comme me disaient souvent les locaux, « Pole Pole sista … » # Mollo mollo ma soeur, relax  … Mais on n’en a quand même fait quelques unes malgré le flegme Africain qui nous gagnait un peu plus chaque jour 😉

– Stone Town, la vieille ville classé au patrimoine de l’humanité.

Elle se situe à environ 1heure de route de Bweeju et Paje. A mon avis, 1/2 journée est suffisante pour flâner dans les petites ruelles remplies de boutiques aux souvenirs plus ou moins authentiques et dont les prix n’ont rien d’Africain .. Pour les passionnés d’histoire ou les accros aux vieilles pierres, des tours organisés à réserver via les hôtels sont possibles avec un guide qui vous emmènera dans les endroits stratégiques 😉 Et pour la petite histoire, ou plutôt le petit potin, sache que Freddy Mercury #le chanteur de Queens, est né au Zanzibar .. Voilà, c’était l’info du jour..

Zanzibar_Stone_Town01_27zanzibar-villa-rentals

– Prison Island

On a profité de notre escapade à Stone Town pour embarquer sur un bateau local qui nous a emmené sur Prison Island (ou Changgu Island de son vrai nom), située à 30 minutes de la vieille ville.. Cette île était une prison pour les escalves « rebelles » avant d’être reconvertie en zone de quarantaine pour les malades de la fièvre jaune au 19 ème.. Elle abrite désormais un hôtel et un sanctuaire ou de nombreuses tortues des Seychelles sont élevées et protégées. Certaines sont énormes comme elles sont très vieilles.. On peut les nourrir, les toucher et se promener dans le « parc » qui leur est consacré.

Après la petite visite de l’ancienne prison et une fois que l’on a bien observé (et joué;-) avec les tortues, on peut pique-niquer ou se reposer sur la petite plage de l’île en attendant le bateau du retour. Là aussi, une demi journée suffit largement pour cette visite.

Sans titre-1

– Les dauphins de Kizimkazi

Pendant mon séjour au Zanzibar, il y a aussi une chose qui me tenait à coeur : je voulais absolument rencontrer des dauphins .. Au sud de l’île, il y a ce petit village assez isolé, Kizimkazi, qui est essentiellement connu pour ses excursions à la rencontre des dauphins. Une colonie de dauphins « Bottle Nose » y a élu domicile et ils sont régulièrement observés aux alentours. Le problème, c’est que tous les hôtels proposent cette excursions et que certains jours il y a tellement de monde qui « chasse » les dauphins – sans aucun scrupule ni respect pour l’animal que cela devient n’importe quoi.. Les bateaux à moteurs accélèrent derrière les dauphins, puis s’arrêtent et les gens sautent à l’eau pour les rejoindre … Bref tout le contraire d’un comportement sage et équilibré. J’avais donc lu ces choses horribles et tellement de critiques à ce sujet que j’ai décidé de tenter l’expérience en passant par un petit pêcheur local.. Ne voulant pas cautionner tout ce cirque autour des dauphins, on s’est rendu à Kizimkazi en partant du principe que s’il y avait du monde, on s’abstiendrait.

P1010991

La chance nous a souri ce jour là car notre chauffeur connaissait un petit pêcheur local qui nous a fait venir à l’aube et nous a emmené avec son jeune fils à la rencontre des dauphins.. Nous étions seuls.. avec les dauphins qui étaient en pleine période des amours -ce qui nous a permis de nager avec eux car ils étaient bien trop occupés à se séduire et à virevolter pour penser à prendre le large .. C’était magique car un premier groupe est arrivé, avec un petit qui têtait sa maman , puis un deuxième groupe les a rejoint pour la phase période nuptiale .. Les Bottle Nose contrairement aux dauphins gris genre « Flipper » ne sont pas très « fans » des humains donc il n’est pas toujours facile de sauter à l’eau rapidement avec les palmes, le tuba pour les rejoindre car ils nous distancent en un seul coup de nageoire.. et malgré nos palmes, on a du mal a les suivre !!

Mais là, ils évoluaient assez lentement, presque en dansant les uns autour des autres, et nous nagions soit au dessus d’eux, soit à leurs côtés pour les observer.. On pouvait entendre leurs chants .. c’était tellement magique.. et ils avaient l’air d’avoir beaucoup de choses à se dire 😉 Magnifique rencontre..

Donc cette excursion est à faire !  MAIS dans le respect de l’animal, je conseille de privilégier les petits pêcheurs locaux qui se feront une joie de vous emmener. Et s’l y a plus de 2 ou 3 bateaux, on s’abstient.. Partir très très tôt le matin ou en fin de journée, c’est mieux pour voir les dauphins, et accepter surtout le fait de ne peut-être pas les voir .. c’est aussi ça le charme et la magie d’une rencontre avec un animal en liberté: on ne sait pas s’il sera au rdv ou pas…

ai-rencontre-des-dauphinsCapture d’écran 2015-05-23 à 23.32.09– Mnemba island 

Autre excursion sympa à faire: le snorkeling autour de la magnifique Mnemba ilsand.. Cette île est une île protégée où il y a un magnifique hôtel très haut de gamme et totalement en adéquation avec la nature qui n’accueille que quelques richissimes chanceux. On n’a donc pas le droit d’y aller mais on peut stationner en bateau dans son lagon et admirer en snorkeling les sublimes fonds marins remplis de poissons multicolores qui l’entourent. Les fonds marins du Zanzibar sont très riches et raviront les plongeurs en bouteilles ou les simples snorkelers. Ce jours là, les dauphins étaient aussi au rendez-vous 😉

Enchanted Island Resort - Enchanted Island - Seychelles
OLYMPUS DIGITAL CAMERA32 

– les truc insolites à faire :

Le paddle dans la mangrove .. Super fun Ou prendre un verre ou un dîner dans ce petit restaurant perché sur l’eau (les végétariens se contenteront d’un drink et les fans de poissons et de fruits de mers seront ravis 😉 .. Cadre de rêve et une vue sublime.. So romantic 😉 On y accède à pieds à marée basse et en bateau à marée haute. The rock se situe sur la côte Est, à quelques minutes en voiture de Paje et Bweeju.Il y a encore mille choses voir et à faire comme le tour des épices où l’on te fait déguster des fruits tropicaux et des épices locales, les jardins de Forhodani, la ferme aux papillons, la forêt tropicale de Jozzani etc….

Mais comme j’avais déjà un programme chargé j’ai dû faire des choix .. Il faut aussi prendre en compte que tout déplacement est un peu fatiguant avec cette chaleur et on passe vite en mode Hakuna Matata, qui est la devise locale… Ce qui veut dire qu’en gros au Zanzi, l’appel du hamac est irrépressible, on ne peut pas lutter 😉

the-rock_c-copia3-1000x507

798c24e0d7259aed37d88c804a55a301

ZANZIBAR_RED_COLOBUS_brendan_wenzel-1000x542Conclusion :

Je ne te cache pas que le 1 er jour et malgré la magnifique couleur de l’eau, le soleil et les paysage absolument sublimes, j’ai été assez « chamboulée » par le Zanzibar, surtout par rapport à l’idée quelque peu erronée que je m’en faisais .. Je pense que mon choix de rester dans des endroits non touristiques et encore « authentiques  » y est pour beaucoup, mais c’est un peu ma conception du voyage, et le Zanzibar n’est pas une destination « facile » comme les Maldives par exemple.. Le Zanzi ça s’apprivoise, on apprend à le connaitre doucement et après on apprécie tel qu’il est… Ceux qui séjournent dans des « Resorts » protégés, européanisés du nord de l’île, complètement en autarcie, auront bien entendu une autre image du Zanzi, qui dans ce cas se profilera comme une destination farniente idéale .

Pour moi, c’était une destination plutôt « authentique », encore dans son jus, avec des expériences magnifiques comme ce moment à Kizimkazi avec le pêcheur et son fils pour voir les dauphins, ces longues baignades dans le lagon de Paje, les délicieuses siestes dans les hamacs ombragés en bord de lagon quand le soleil est brûlant, ou  regarder les enfants jouer sur la plage en fin de journée, admirer les magnifiques fonds marins, jouer avec les chiens errants sur la plage ou le soir venu, guetter les adorables (et très bruyants) « bush babies » qui batifolent dans les arbres de la guesthouse….

D’autres souvenirs sont plus « mitigés », notamment ces nombreux rabatteurs venus du continent Africain qui arpentent les plages et qui sont plutôt antipathiques ..

IMG_1581 2

=>Attention pas d’amalgame avec les locaux qui eux sont adorables … Certains nous ont gentiment pris en stop (gratuitement ..), d’autres nous ont appris quelques mots en swahili.. Les moins sympas sont vraiment ceux venus d’Afrique, qui viennent uniquement pour le business et nous traitent comme des vaches à lait avec beaucoup de mépris; on les reconnaît sur les plages à leurs vêtements traditionnels Masaï rouge.. Il y a aussi tous ces minuscules enfants qui t’agressent pour te demander de l’argent sans même te sourire,  ça brise le coeur … et le fait que l’on ne puisse pas se balader une fois le soleil couché car ce n’est pas vraiment safe .. D’ailleurs des militaires armés jusqu’aux dents  patrouillent toutes les nuits autour des lodges .. ambiance… Mais comme on dit au Zanzi  » T.I.A : this is Africa » 😉

Ces petits soucis d’hostilité ou de sécurité ne nous ont pas empêché de faire du stop, de faire de jolies rencontres pendant notre séjour et surtout il ne nous est rien arrivé.. il faut juste être respectueux des coutumes locales et appliquer les quelques règles de « sécurité » que j’ai énoncé dans le post 😉

Concernant les vaccins, je n’en ai fait aucun pour cette destination (le moins j’en fait, le mieux je me porte..) et pour le paludisme, le risque est présent toute l’année au Zanzi.. Mais au vu des effets secondaires non négligeables des traitements anti-palu et sachant que cela n’empêche pas de l’avoir, je n’en prend jamais mais j’ai acheté un spray ultra puissant spécial zone africaine, à porter dès que le soleil décline, et les lodges vaporisent les chambres tous les soirs et installent les moustiquaires.. Résultat : pas une seule piqûre 😉

22

18

Voilà pour ce périple au Zanzibar que je t’encourage à aller voir par toi même … maintenant que tu sais à quoi t’attendre, je suis sûre que tu l’apprécieras à sa juste valeur 😉

 

 

IMGP9297.1

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Comments

  • voyage seychelles hotel de luxe

    It’s really a nice and useful piece of information. I’m
    glad that you just shared this useful information with us.
    Please keep us informed like this. Thanks for sharing.

  • Rafika @lebigtrip

    Merci pour ce joli post. Ca donne vraiment envie d’aller à Zanzibar. Ca fait un bout de temps que je souhaite découvrir un pays d’Afrique… et pourquoi pas relaxer à Zanzibar et rencontrer des animaux en Tanzanie.
    On a eu la chance de pouvoir nager avec des dauphins aussi. C’est vraiment une expérience incroyable.

    • Tia

      Coucou 😉 merci pour ton petit mess ! Oui Zanzi est la destination parfaite pour faire une petite pause après un safari en Tanzanie 😉 Où as tu nagé avec les dauphins ? xoxo

      • Rafika @lebigtrip

        On a nage avec les dauphins à Kangaroo Island en Australie 🙂
        On va retenter l’expérience avec les phoques en Décembre. Il me tarde. On a mis quelques photos et infos sur le blog si cela t’intéresse. 🙂

        • Tia

          Rhoooo génial !!!! Merci je vais aller voir !!! je rêve d’aller en Australie !!! plein de bisous xoxo

          • Rafika @lebigtrip

            J’espère que tu auras l’occasion de venir en Australie (ptetre avec le boulot!). C’est génial ici 🙂
            Contactes-moi si tu viens visiter et que tu as besoin de conseils 🙂

             
          • Tia

            C’est adorable !!! je vais lire ton blog ce soir histoire de rêver un peu 😉 Tu habites en Australie en fait ?

             
          • Rafika @lebigtrip

            Ca fait quelques annees qu’on est en Australia (on and off)
            C’est bien sympa ici 🙂
            Certains des paysages les plus beau qu’on ait pu voir et on a une bonne qualite de vie ici. Je te recommande vivement de visiter si tu as l’occasion

             

LEAVE A COMMENT