# à la découverte d’un rituel de passage féminin : le soin Rebozo

Je cherchais un massage spécial jeune maman pour une amie qui vient d’accoucher et je suis tombée sur ce soin qui m’a énormément parlé.. Je ne suis pas maman mais comme j’en ai déjà parlé sur le blog ( ici ) , j’y réfléchis, ou tout du moins mon corps y réfléchis à ma place .. et l’exprime clairement, alors que mon cerveau freine pour plein de raisons (pas prête, peurs de pleins de choses, pas sûre d’en vouloir, doutes etc) Je me sens donc écartelée entre 2 camps qui s’affrontent, et chacun campent sur ses positions bien sûr, sinon ce n’est pas drôle . S’ajoutent à cela quelques soucis d’ancrages, de centrage sur soi, d’hypersensibilité et d’émotionnel un peu trop présent.. un beau micmac !  En bref, ce soin tombait à pic donc j’ai pris rdv direct et  j’ai eu rdv rapidement, le 8, jour très important pour moi … Il n’y a vraiment pas de hasard 😉

Qu’est ce que c’est ..

En quelques mots, c’est un soin féminin, donné par deux femmes à une autre femme. A l’origine, le Rebozo est un tissage mexicain en coton qui accompagne la femme au cours de sa vie ( pour porter le bébé contre elle par exemple ou en ceinture pour soutenir son bassin, qu’elle soit enceinte ou non.. ) Le Rebozo est présent pendant la grossesse, l’accouchement, et par la suite dans la vie quotidienne avec bébé.. 

Dans la tradition mexicaine, le soin Rebozo est  un soin spécialement conçu pour la Femme qui a vécu une grossesse ou un accouchement : il honore et célèbre la Femme en tant que Mère. La jeune maman reçoit ce rituel ancestral environ 40 jours après avoir donné la vie.. Mais le Rebozo est aussi parfait pour les femmes qui vivent une étape importante dans leur vie personnelle ou professionelle (ménopause, deuil, rupture, déménagement, avortement ou perte d’un bébé, changement de carrière, conception éventuelle d’un bébé)..  Au cours de ce rituel féminin, on utilise le fameux tissu Rebozo pour enserrer le corps, ce qui a donné le nom au soin.

Le Rebozo, Un rituel de passage //

Le Rebozo est une sorte de rituel de passage que l’on peut faire à tout moment de sa vie ; il aide à réunifier l’ensemble de notre être au niveau physique, mental et émotionnel, et permet de refermer en nous ce dont nous avons besoin pour s’ouvrir à nos nouvelles dimensions.. Pour résumer le Rebozo permet de :

  • Fermer l’ancien pour s’ouvrir vers le nouveau : passer de l’enfant à l’adulte, de la femme à la mère, de la mère à la femme, fermer une blessure, clore un chapitre de sa vie, tourner une page, faire un deuil, franchir une étape..  
  • Recevoir l’énergie féminine, être entourée, bercée, enveloppée, et soignée par le féminin sacré.
  • S’ouvri à soi-même, en tant que fille, en tant que femme, en tant que mère, en tant qu’être.
  • Lâcher prise, libérer les tensions, se recentrer, se détendre .

Les étapes //

Le Rebozo dure environ deux heures et demi et se déroule en trois phases :

  • Massage holistique aux huiles et à quatre mains pour prendre conscience de son corps et se détendre
  • Mini hutte à sudation ou bain chaud ou  hammam aux plantes qui permet un retour à soi-même dans un cocon de chaleur humide (surtout que là c’était dans le noir donc oui, on es vraiment avec soi-même 🙂
  • Enveloppement/ resserrage du corps avec le Rebozo en sept points clés du corps pour recentrer le corps et l’esprit, ramener l’énergie dispersée et refermer ce qui doit l’être.

Mon expérience //

Juste avant de commencer le soin rebozo, on définit son intention, en une phrase, simple et positive, on précise ce que l’on attend du soin, pourquoi on est là.. Mon intention : je donne la vie en conscience (au début j’ai dit je n’ai plus peur de donner la vie mais phrase négative donc il y a fallu changer 😉

Le soin commence, le massage est très agréable, paisible, doux, je m’endors .. Vient ensuite le passage dans la hutte à sudation : plongée dans la pénombre, assise en tailleur dans la petite tente portable, je laisse la chaleur et la vapeur m’envelopper. C’est assez agréable. Ça me rappelle le Temescal que j’ai fait au Mexique il y a quelques mois (cf l’article sur le Temescal, cérémonie Maya de reconnection à soi et à la Mère Terre ) Pendant cette étape du soin, on est vraiment face à soi-même, ses angoisses, ses peurs, ses pensées, positives ou négatives.. c’est un retour à soi mais aussi un retour au ventre de la mère. Cela peut être agréable ou pas.. Dans mon cas, ça a été, c’était assez serein. Je ne sais pas combien de temps j’y suis restée.. la notion de temps est assez étrange dans ce cas, les minutes paraissent bien plus longues qu’en réalité..

Après la hutte, je me rallonge sur la table de soin et les 2 femmes me recouvrent de couvertures pour ne pas que j’ai froid puis elles préparent le serrage avec le tissu Rebozo.. Elles commencent par m’enserrer la tête, puis les épaules, le ventre, le bassin, les cuisses, les genoux et les pieds.. Arrivées en bas elles refont un passage en sens inverse.

Le serrage n’est pas douloureux, juste étrange, rassurant, enveloppant, assez agréable même, et c’est une sensation inconnue, surtout pour quelqu’un comme moi qui est né par césarienne et non par voies naturelles.. Selon mes 2 thérapeutes, ce soin est particulièrement recommandé quand on est né par césarienne car un enfant né par voies basses est marqué par une empreinte, son corps à un contour, un cadre tandis que lors d’une césarienne, il n’y a pas ce fameux passage ni cette l’empreinte et cela peut générer des problèmes d’encrage, d’identité, ou de centrage par exemple ( ce qui est mon cas, donc oui ce soin tombait vraiment à pic !! )

Quand le serrage est fini, on revient progressivement à la réalité.. tout en douceur.. avant de reprendre le cours normal de ses activités 😉

Et après ..

Voilà maintenant 15 jours que j’ai fait ce soin et  je n’ai rien remarqué de flagrant dans l’immédiat  (si ce n’est une détente physique et une paix intérieure) mais je réalise aujourd’hui que les choses ont fait énormément de chemin à tous les niveaux et surtout dans ma tête depuis le soin.. Comme si tout se mettait en place, en douceur, progressivement.. Mes peurs s’estompent, les réticences aussi, j’ai plus confiance en mon corps, en ses capacités, en la vie, et surtout en ma capacité à accueillir la vie, c’est très étrange. Je suppose que cela dépend de chacun et que les effets de ce soin sont dépendent de l’épreuve que l’on traverse… En tout cas, je ressens que ce soin a apaisé certaines choses en moi et cela m’aide vraiment à passer un cap tout en douceur ..

Je le recommande vraiment à chacune d’entre vous, si vous en ressentez le besoin a un moment ou un autre de votre vie, foncez ! <3

Mille bisous

Notes ..

Où faire un soin Rebozo ? Le soin peut se faire à domicile ou en cabinet. Pour ma part je l’ai fait ici (elles font sur Paris & Bordeaux ) mais selon où vous habitez, vous pouvez trouver des praticiennes sur cet annuaire et n’hésitez pas à partager vos bonnes adresses sous ce post, le bouche à oreille, il n’y a que ça de vrai 😉

Prix ?  il faut compter entre 150 et 250 euros pour un soin de 2H30 – 3 heures .

Crédits :

Photos @Peter soubbotnik  (sauf la 2 ème avec la maman mexicaine )

Bijoux @Paola Zovar

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  • Mademoisellevi

    Une grosse découverte
    Je ne connais pas du tout
    Je suis vraiment tentée pour tester ça
    Merci pour ce partage 🙂

    • Tia Genet ☽ ❍ ☾/ photos by P. Soubbotnik

      Il y a encore 1 mois je ne connaissais pas du tout ce soin ! il est vraiment tombé à pic, timing parfait, donc si tu le sens n’hésites pas, c’est que c’est le bon moment <3 tu me diras ce que tu en penses si tu testes ?
      xoxo

LEAVE A COMMENT