# truc de filles.. j’ai testé la Diva cup ..

Depuis le temps que j’en entends parler, j’ai enfin testé la Diva Cup.. Pour celles qui se demandent ce que c’est que ce truc, c’est tout simplement une coupe mensuelle en silicone qui se place dans le vagin comme un tampon sauf que c’est plus écologique, naturel et économique.. Ce petit ustensile qui évite de porter des serviettes ou tampons est réutilisable à vie et pour les voyageuses c’est assez pratique 😉

Mes impressions :

L’achat : Déjà, il y a plusieurs plusieurs marques, donc à nous de choisir celle qui nous convient ou qui nous parle le plus.. (moi j’ai opté pour la Diva Cup, l’une des marques la mieux notée, en silicone souple, biocompatible, anti-allergène et surtout sans trace de latex, plastique et autres produits en -iques ou en -ènes, le tout pour 24 euros environ .. )  La cup s’achète en magasins bio ou se trouve facilement online, genre sur amazon et elle est fournie avec un petit sachet de rangement. Concernant le choix du modèle, il y a 2 tailles.. en général les filles/ femmes jeunes ou nullipares (sans enfant) prendront la plus petite taille.

Pour la mise en place de « l ‘engin » la notice explique qu’il faut pincer le rebord de la cup avant de l’introduire dans le vagin (sans l’enfoncer trop loin !).. En théorie ça à l’air plutôt facile.. Mais dans la pratique, j’ai galéré les premières fois.. Je ne sais pas si c’est l’appréhension mais j’ai bien mis  20 minutes à le mettre correctement et même maintenant que j’ai un peu plus l’habitude, je ne suis pas encore au point.. Mais je progresse 😉

Une fois en place : c’est nickel.. je n’ai rien senti, c’était ultra confortable et je l’ai gardée toute la journée sans ressentir aucune gêne ni fuite .. Normalement celle-ci est prévue pour être en place 12 heures.. mais attention quand même si tu as un gros flux, il vaut mieux la vider ou au moins checker au bout de 8 heures.. moi comme je perds peu de sang, je peux la garder une longue journée sans qu’elle ne soit remplie à fond.

Le retrait.. la galère, acte 2 .. Il faut pousser avec ses muscles du vagin (genre on accouche ) et tirer sur la petite extrémité (comme un tampon ).. Pincer ensuite la cup pour casser l’effet ventouse et la retirer délicatement pour ne pas la renverser !! Là encore pour ma première je n’ai pas été très douée mais maintenant je gère bien le retrait 😉 Bien rincer et nettoyer la cup avant de la réintroduire ou de la ranger..

Pour le  nettoyage : c’est rinçage ou trempage à l’eau tiède et au savon, ph doux.. j’utilise celui de chez Cattier qui est très bien pour la toilette intime + cup.. Bien insister au niveau des écritures sur la cup où le sang à tendance à s’accrocher (dans tous les cas, prévoir un évier ou un point d’eau lors du retrait ). Et pour l’entretien, afin d’ éviter que la cup ne change de couleur au gré des cycles (c’est le risque avec un silicone transparent qui a tendance a jaunir au contact du sang ), on peut la laisser tremper plusieurs heures (une nuit fait l’affaire généralement) dans un verre rempli à moitié d’eau oxygénée et d’eau froide : la cup en ressortira comme neuve. (bien sûr il faut bien la rincer avant réutilisation )

Bilan .. Cela fait maintenant plusieurs mois que j’utilise ma Diva cup et j’en suis plutôt contente.. Ok ma technique n’est pas encore au point, surtout pour la mise en place mais je m’améliore et du coup la pause et le retrait se font beaucoup plus rapidement. C’est vraiment un coup à prendre et je persévère car c’est une bonne alternative, plus saine, écolo et naturelle aux tampons et autres serviettes hygiéniques.. C’est aussi super pratique quand on voyage en mode sac à dos par exemple.. il faut juste prévoir un petit sachet en coton (surtout pas de plastique, il faut que ça respire) si on n’a rien pour rincer la cup de suite.

Dans tous les cas je recommande d’essayer ce petit outil qui est bien pratique! D’ailleurs si vous l’avez essayé vos avis et impressions sont les bienvenus <3

xo

Rendez-vous sur Hellocoton !

LEAVE A COMMENT